Objectifs et Missions

/Objectifs et Missions
Objectifs et Missions2019-04-30T17:59:38+02:00

La Délégation à l’Aménagement du Territoire

La Délégation à l’Aménagement du Territoire (DAT) est un office à caractère social, scientifique et culturel créé en 2003 par décret N° 2003-374 et opérationnel depuis 2004. Elle est l’organe exécutif de l’Aménagement du territoire au Bénin.
A sa création, la DAT a été placée sous la tutelle de l’ex-Ministère de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme (MEHU). Le Président de la République, le Dr Boni YAYI, avec sa noble ambition de faire du Bénin un pays émergent, a perçu la nécessité de faire de l’aménagement du territoire un véritable instrument de développement national. C’est fort de cela qu’il a positionné la DAT au sein de l’administration présidentielle en rattachant l’institution à son Cabinet Civil par le décret N° 2006 -269 du 14 juin 2006 portant attributions, organisation et fonctionnement du Cabinet Civil du Président de la République.
Différentes structures se sont succédées dans l’animation du concept d’aménagement du territoire au Bénin depuis les années 70 jusqu’à nos jours. Ainsi, on est passé d’un Service de l’Aménagement du Territoire et des infrastructures économiques en 1971 à un Service de l’Aménagement du Territoire et de l’environnement en 1989. C’est ce Service qui sera érigé en Direction de l’Aménagement du Territoire en 1990 et délogé du Ministère de la planification vers le Ministère de l’Environnement. Cette dernière donnera enfin naissance à la Délégation à l’Aménagement du territoire en 2004.

Sa mission

  • Elaborer et veiller à la mise en œuvre de la politique nationale en matière d’aménagement du territoire, en impulsant les différentes administrations impliquées.

  • Initier l’élaboration des documents de planification spatiale au niveau national, sectoriel et local tels que le Schéma Directeur d’Aménagement du Territoire (SDAT), le schéma Territorial d’Aménagement et de Développement (STAD), les Schémas des Services Collectifs (SSC), etc.
  • Participer à la coordination des réalisations de grande ampleur pour favoriser le développement économique des régions.

  • Contribuer à l’amélioration de la gestion foncière au Bénin, en vue de la sécurisation des investissements publics et privés, et de la constitution permanente de réserves foncières devant accueillir les grands chantiers.

  • Assurer une fonction d’interface entre les politiques communautaires (CEDEAO, UEMOA) et les politiques nationales d’aménagement du territoire.

Objectif stratégique

Les grandes orientations en matière d’Aménagement du Territoire au Bénin sont définies dans la Déclaration de Politique Nationale d’Aménagement du Territoire (DEPONAT) [lien vers la DEPONAT] adoptée en novembre 2002. Elles se déclinent en trois (3) objectifs stratégiques, qui constituent la base d’intervention de la Délégation :

  • La promotion de la planification territoriale et la gestion rationnelle des ressources

    Il s’agit de :
    – planifier et de gérer le territoire national par une meilleure programmation spatiale des investissements et une gestion optimale des ressources (ressources naturelles, infrastructures et d’équipements, capital humain).
    – définir et mettre en œuvre une politique de peuplement fondée sur un Développement équilibré du pays et qui passe par la mise en place de pôles d’activités spécifiques, en d’autres termes:
    – optimiser l’utilisation des ressources naturelles
    – rechercher l’équilibre ressources naturelles-populations-activités économiques – environnement pour la promotion d’un développement maîtrisé et durable.

  • La promotion de la décentralisation et de la déconcentration

    Cette action consiste à décentraliser pour permettre à l’ensemble des collectivités locales de prendre effectivement en charge leur dynamisme de développement.

  • Le renforcement du niveau d’équipement à l’échelle locale.
    Il s’agit de garantir un bon équipement à l’échelle locale pour assurer à l’ensemble des ménages, l’accès aux services de base et favoriser le développement des activités productives. Ces services de base sont notamment les infrastructures de transport, de communication, d’éducation, de santé, de tourisme, des réseaux d’électricité, d’eau et d’assainissement. Il s’agit également de l’implantation des services publics et privés.